Partout au Québec : 1-866-899-3177 

La Banque du Canada et le taux directeur à 4,5% : Un mariage solide malgré les turbulences économiques.

On est loin d’une baisse du taux directeur. En effet, lors de la dernière rencontre du 12 avril, la Banque du Canada avait même songé à l’augmenter. C’est ce qu’on peut apprendre en consultant le résumé des délibérations de la rencontre. Bien que l’inflation globale ait diminué et que les signes d’un rééquilibrage de l’offre et de la demande soient devenus évidents, le problème d’approvisionnement mondial en pétrole à l’époque a ajouté une certaine volatilité et la vigueur inattendue de la croissance des salaires aurait aussi pu faire pencher la balance vers une hausse. Finalement, le taux a été maintenu. Malgré la dernière baisse de l’inflation à 4,3%, les inquiétudes de la dernière rencontre persistent. Les invitations ont donc été envoyées pour un mariage entre la banque et son taux à 4,5%. Voici la liste des invités :

 

L’INFLATION EN FORTE BAISSE À 4,3%

Le taux d’inflation annuel du Canada est tombé à 4,3% en mars dernier, son plus bas niveau depuis août 2021. Bien que les coûts d’intérêt hypothécaires aient augmenté de 26,4% par rapport à l’an dernier, la baisse des prix de l’énergie a contribué à ramener la croissance annuelle des prix vers l’objectif de 2% de la banque centrale. La Banque du Canada prévoit que le taux d’inflation se situera autour de 3% d’ici l’été et reviendra au niveau cible d’ici la fin de 2024.

 

L’EMPLOI ET LES SALAIRES

Le 12 avril la Banque du Canada déclarait : « Le rythme actuel de croissance des salaires, s’il est soutenu, ne serait pas compatible avec le retour de l’inflation à 2% sans une augmentation substantielle de la productivité (qui a diminué au cours des derniers trimestres) ».

Aujourd’hui, le taux de chômage est de 5% au Canada et de 4,2% au Québec et demeure près de son creux historique. La croissance de l’emploi a même été plus forte que prévu au premier trimestre, avec la création de plus de 200 000 emplois au pays. De plus, la progression des salaires reste encore trop élevée, avec des augmentations qui se situent dans une fourchette variant de 4 à 5%.

Pour les prochains mois, Il faut s’attendre à ce que le marché du travail perde de sa vigueur. L’afflux massif de plus de 800 000 nouveaux arrivants et travailleurs étrangers temporaires au pays au cours des deux dernières années vient en effet atténuer grandement les pressions sur le marché du travail et les salaires.

 

LA FED ET UNE POSSIBLE HAUSSE LE 3 MAI

Lisa Cook, gouverneure de la banque centrale américaine (Fed), a averti que l’inflation est « généralisée dans l’économie » aux États-Unis et que le chemin vers une hausse des prix faible et stable pourrait être long et connaître des soubresauts. La prochaine réunion de la Fed aura lieu les 2 et 3 mai, et la majorité des acteurs du marché table sur une nouvelle hausse d’un quart de point. La confiance des consommateurs américains a également reculé en avril, alors que l’inquiétude entourant un ralentissement de l’économie et une possible récession pesait sur les ménages des États-Unis.

 

CONCLUSION

L’argument le plus simple qui fait qu’on ne peut s’attendre à une baisse de taux cette année vient de cette déclaration de notre Banque centrale elle-même : « Les membres du Conseil des gouverneurs ont convenu que bien qu’un risque de ralentissement plus prononcé subsiste, sur la base de leurs perspectives actuelles, une baisse des taux plus tard cette année ne semble pas être le scénario le plus probable ». La prochaine réunion des membre du conseil de direction sera la 7 juin.

PARTAGER:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Courtier hypothécaire Commercial


En 32 ans d’expérience en financement immobilier, commercial et multilogement. J’ai été courtier immobilier et directeur de compte et je me suis rapidement spécialisé en tant que courtier hypothécaire commercial. J’ai probablement déjà rencontré et surmonté toutes les situations auxquelles vous pourriez être confronté en tant qu’investisseur immobilier. On pourrait également dire que j’ai l’expérience nécessaire ou que j’ai du vécu. Pour bien choisir votre hypothèque et profitez de mon expérience, contactez-moi.

Table des matières

Contactez-nous!