Les rendements obligataires baissent, les taux hypothécaires fixes baissent aussi

taux hypothécaires fixes à la baisse

Ça faisait déjà quelque temps que nous observions cette tendance à la baisse. En fait, la baisse des taux hypothécaires fixes en temps de baisse des rendements est pratiquement inévitable et c’est une constatation bien connue des économistes c’est plutôt la clarté de cette baisse que nous pouvons observer lorsqu’on regarde les courbes de rendement c’est dernier temps.

 

LES COURBES DE RENDEMENT CANADIENNES ET AMÉRICAINES MONTRENT UNE BAISSE NETTE.

Courbe américaine

Courbe de rendement obligataires Américaine

Courbe canadienne

Courbe de rendement obligataires Canadienne

Le récent ralentissement des économies canadienne et américaine a eu pour effet d’exercer une pression à la baisse sur les rendements des obligations gouvernementales de cinq ans des deux côtés de la frontière.

La courbe suit la différence entre les rendements obligataires à court terme et à long terme. Par court terme s’entend aussi peu que trois mois, tandis que le long terme est 10 ans ou plus. On peut même voir une courbe inversée.

 

3 INDICATIONS CLAIRES QUE PEUVENT NOUS DONNER LES COURBES DE RENDEMENT

Traditionnellement, les obligations à long terme offrent de meilleurs rendements que les obligations à court terme. Plus la différence entre les segments à court terme et à long terme de la courbe est grande, plus l’optimisme quant à l’avenir est élevé.

Courbe de rendement normale (ou positive)

Une courbe de rendement normale monte vers la droite. Les obligations à long terme ont donc un rendement plus élevé que les obligations à court terme. Cette courbe indique que l’économie est saine.

Courbe de rendement plate

Dans ce cas, il existe peu de différence entre le rendement à court terme et le rendement à long terme.  Une courbe de rendement plate indique que l’économie est en période de transition et qu’elle montre des signes d’affaiblissement.

Courbe de rendement inversée (ou négative)

Dans ce cas, la courbe de rendement baisse vers la droite. Cela se produit lorsque le rendement à court terme dépasse le rendement à long terme. (Plus avantageux d’acheter des obligations à court terme qu’à long terme). Cela peut conduire à un ralentissement économique ou à une récession.

 

UNE COURBE INVERSÉE  POUR LES RENDEMENTS À COURTS ET MOYENS TERMES

Bien que cette observation ne soit pas très encourageante, l’inversion n’a pas été assez marquée et n’a pas duré assez longtemps pour déclencher des alarmes. Une possible récession n’est pas pour demain et il reste du temps pour réagir. La Banque du Canada par des ajustements à son taux directeur peut intervenir sur cette courbe. Pour ne pas risquer d’aggraver la baisse qui a été plutôt faible, elle aura tendance à maintenir son taux directeur au taux actuel.

 

CONCLUSION POUR LES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES

Les prêts hypothécaires fixes sont un peu plus bas maintenant et pour l’ensemble des types de prêts hypothécaires, il ne devrait pas y avoir d’augmentation majeure cette année.  Pour en venir à cette conclusion, on considère que la Banque du Canada ne devrait pas augmenter son taux directeur cette année pour ne pas affecter la courbe de rendement. En fait, certains analystes pensent que ni la Fed Américaine, ni la banque du Canada ne devraient augmenter leur taux avant la mi-2020. 

Les plus récentes tendances hypothécaires

 

NOUS SOMMES MEMBRES DE